Définition 6 sigma ?

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par 1h de formation pour débuter en Six Sigma. Pour recevoir gratuitement cette vidéo, saisissez votre adresse email ci-dessous.

Six sigma définition

Découvrir le six sigma en vidéo et démarrer avec de bonnes bases sur la démarche DMAIC. Vous voulez comprendre ce qu’est le six sigma et être capable d’en donner une définition simple. Cette vidéo est une introduction à la démarche DMAIC.

Télécharger 1h de formation en Lean Six Sigma

Découvrir la démarche six sigma

Définition du 6 sigma

Aujourd’hui, je vais vous décrire les 5 étapes de la démarche 6 sigma. D’abord à quoi ça sert ? C’est très simple, c’est une méthode qui permet de réduire la variabilité d’un processus. Les variations c’est très beau dans la nature mais pas sur une chaine de production puisque l’objectif est de fournir une qualité constante au client. Je pense pas que vous aimeriez que votre coca est une fois le gout d’orange et une autre fois le gout de citron ! Ce que l’on veut, c’est toujours avoir la même saveur.

Les 5 étapes de la démarche DMAIC

La méthodologie 6 sigma pour réduire cette variabilité s’appelle, DMAIC, ce sont en fait, les initiales pour Définir, Mesurer, Analyser, Improve (améliorer) et Contrôler. Certains ajoutent une 6ème étape pour standardiser les solutions apportés. Ces étapes sont chronologiques et on ne peut pas passer d’une étape à l’autre, sans avoir fait une revue de projet.

DMAIC : Définir

La 1er étape c’est Définir. L’objectif est d’annoncer clairement :
a)      Les gains potentiels du projet, ca peut être faire gagner X milliers d’euros, améliorer l’image de l’entreprise, réduire le délai de livraison…
b)      Ensuite, il faut définir le périmètre du projet, est-ce un déploiement global sur l’ensemble de l’usine ou par secteur, on démarre avec l’atelier 1 et on enchainera avec l’atelier 3.
c)       Il faut également monter l’équipe projet, pour ça je vous invite à consulter la vidéo dédiée
d)      Et enfin, le planning du projet. Tout projet à une échéance, pour minimiser les risques de retard il faut découper votre projet en une succession de tâches et estimer le temps pour chacune.

Six sigma : Mesurer

Deuxième étape, Mesurer. Ici le but est d’évaluer la situation actuelle par un système fiable et factuelle. La culture de la mesure est véritablement l’apport essentiel de la démarche 6 sigma. Dans cette étape on doit réaliser 3 actions :
e)      Premièrement, calculer la capabilité du moyen de mesure. Prenons un exemple, vous souhaitez améliorer le taux de rebuts d’une machine qui fabrique des arbres. L’objectif est de réduire les variations sur le diamètre. Pour savoir si une pièce est bonne ou mauvaise, vous utilisez un pied à coulisse. Si celui-ci vous donne des valeurs erronées, votre jugement sera faussé. D’où l’importance d’avoir un instrument de mesure fiable.
f)       Deuxièment, il faudra récolter des données. Avant de toucher à quoi que ce soit, vous devez connaitre la situation de départ.
g)      La troisième action, c’est de calculer la capabilité actuelle du processus. Vous pourrez par exemple utiliser comme indicateur le z d’une machine.

LSS : Analyser

La troisième étape, c’est l’analyse. A ce stade, il faut réussir à trouver l’équation entre la caractéristique que vous souhaitez améliorer, et les paramètres qui l’influencent. Dans notre exemple, la caractéristique que l’on souhaite améliorer c’est le diamètre de l’arbre, on appelle ça la réponse, nommé Y. Les paramètres qui l’influencent sont peut-être, l’outillage, le jeu dans un guidage… bref les 5M, ont les appellent les facteurs, notés X. On obtient donc l’équation Y = aX1 + bX2 + …
Bien sûr, il existe énormément de facteurs, l’enjeu est de trouver les plus influents et de les maitriser.

Démarche DMAIC: Improve

La quatrième étape, c’est surement la plus excitante puisqu’on va enfin améliorer le processus. A ce moment du projet, vous savez ce qui doit changer, reste à définir comment ? C’est maintenant que le groupe de travail peut Brainstormer pour résoudre des problèmes concrets.

Control : Souvent oublier dans la démarche 6 sigma

Cinquième et dernière étape, Contrôler. Il faut s’assurer que les bons résultats obtenus perdurent dans le temps. On cherchera à mettre en place des standards qui garderont sous contrôle les facteurs influents. Pour cela les outils principaux sont les cartes contrôles et la documentation.

Déployer les bonnes pratiques d'un projet

Comme je vous le disais, certains ajoute une 6ème étape, Standardiser. Le but est de déployer les bonnes pratiques dans le reste de l’entreprise. C’est aussi l’occasion de faire un bilan du projet et de remercier les équipes qui ont participé.

Synthèse 6 sigma

Voilà, ce qu’il faut retenir, c’est que la méthode 6 sigma a pour objectif la réduction de la variabilité d’un processus, pour satisfaire davantage le client. Cette démarche en 5 étapes DMAIC a permis à de nombreuses entreprises d’obtenir des résultats fulgurants. Mais attention, cette philosophie nécessite des notions scientifiques que le terrain n’a pas toujours. Il est donc primordial que l’encadrement prenne le temps de former et d’expliquer la démarche. Nous verrons dans une prochaine vidéo qu’elle organisation mettre place pour faire de 6 sigma un succès !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pour aller plus loin, je vous offre le 1er module de ma formation Green Belt Lean Six Sigma !

About The Author

Simon Leclercq

Black Belt Lean 6 sigma

3 Comments

Leave A Response

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

* Denotes Required Field