Comment se faire certifier Lean Six Sigma ? Interview Bernard Murry

Dans cette interview, Bernard Murry, Master Black Belt Lean 6 Sigma et président de l’université LSS, nous explique comment se faire certifier Green Belt. Vous découvrirez les 4 étapes de la certification Lean.

GRATUIT : Démarrez votre formation Lean 6 Sigma

Je hais les spams plus que vous 🙂

Cliquez ici poir participer à la 19ème journée de l'université Lean Six Sigma

 

Interview Bernard Murry : Comment se faire certifier Lean six sigma

diplome lean six sigma

Ceci est la transcription de de la vidéo

COMMENT SE FAIRE CERTIFIER LEAN 6 SIGMA  INTERVIEW BERNARD MURRY

SIMON LECLERCQ : Comment se faire certifier? C’est la question à laquelle Monsieur Murry, Master Black Belt et expert sur le sujet va répondre aujourd’hui. Bonjour, Monsieur Murry.

BERNARD MURRY : Oui. Bonjour, Simon.

SIMON LECLERCQ : Alors, dites-nous comment se faire certifier Lean 6 Sigma.

Organisme de certifcation Six Sigma : L'université Lean Six Sigma

BERNARD MURRY : La certification Lean 6 Sigma, c’est un processus bien défini et très clair. La première phase consiste à faire une demande auprès de l’Université Lean 6 Sigma qui va vous envoyer un questionnaire de recevabilité pour savoir d’abord quelle certification vous demandez, vos connaissances, tous les projets que vous avez réalisés de façon à pouvoir effectivement valider ou pas votre demande et effectivement aussi vous donner un coût de cette certification.

Une fois qu’on a validé votre questionnaire de recevabilité, là véritablement le processus se met en place et là, il y a déjà une nomination d’un évaluateur. Donc on nomme un évaluateur. C’est un Master Black Belt indépendant évidemment de votre organisation, issu plus souvent Master Black Belt dans des entreprises industrielles ou de services. Ce ne sont pas des formateurs, ce ne sont pas des consultants. Ce sont des gens de terrain qui pratiquent depuis de nombreuses années des projets Lean 6 Sigma dans leurs entreprises. Et cet évaluateur va prendre contact avec le candidat pour planifier les différentes interventions et souvent tout cela se fait par Web-conférence. On a très peu de déplacements sur site.

Et donc la première chose, c’est de planifier les interventions et la constitution d’un dossier technique. Donc l’évaluateur va demander au candidat de créer un dossier technique ou si c’est un projet de type Black Belt Lean 6 Sigma industrie, le candidat va créer une base de données suivant le DMAIC avec tous les outils qu’il a utilisés. À partir de ce dossier-là, il va y avoir des Web-conférences ou si ce n’est pas très loin sur site pour bien comprendre ce qu’a fait le futur certifié et là, tout au long de cette présentation, ça peut durer des fois plusieurs heures ou plusieurs sessions, l’évaluateur va poser des questions sur les connaissances.

Bernard Murry spécialiste de la certification lean 6 sigma

BERNARD MURRY : On évite trop les QCM par Internet parce qu’on ne sait pas qui va y répondre et donc tout au long de la présentation, l’évaluateur va poser des questions : c’est quoi, le SIPOC? C’est quoi, une VOC? C’est quoi, une VOB? Et faire parler sur les statistiques : à quoi sert un R&R? C’est quoi, la répétabilité? Donc on a un guide de questionnements qui va nous permettre après de voir si le candidat a des connaissances suffisantes. Et bien évidemment, en parcourant le projet dans l’ensemble des documents, on va voir si le candidat a su faire et a su bien déployer son projet.

Après, il y a la présentation de slides, la réalisation de slides, une soutenance du projet, et là, le candidat doit faire quelques slides pour faire une soutenance de 30 minutes. Ce n’est pas nous faire voir tous les outils qu’il a utilisés parce que ça, on l’a vérifié pendant l’évaluation du dossier technique. Il va conter l’histoire de son projet, comment ça s’est passé et quelles ont été les objectifs, comment il a fait en termes de communication, de leadership, de management d’équipe, de conduite du changement. Et après, ces slides sont présentés par candidat lors d’une soutenance.

Donc cette soutenance, pareille : elle se fait de deux manières, soit par Web-conférence, soit sur site et souvent, dans les entreprises, il y a plusieurs candidats certifiés. Donc on va passer une demi-journée sur le site pour que les soutenances soient faites et à la fin des soutenances, bien sûr, il y a la remise des diplômes par la direction de l’entreprise. Et là par exemple, aujourd’hui, on est en train de préparer une certification de six candidats Green Belt dans une entreprise de mécaniques pour l’aéronautique et pas plus tard que cet après-midi, je fais une évaluation d’un dossier technique d’un candidat Black Belt service qui est basé au Chili. Vous comprendrez que je ne veux pas aller au Chili ou alors j’aimerais bien y aller, mais ça va coûter cher. Et cet après-midi on va avoir une deuxième Web-conférence pour parler de son projet qui est l’amélioration de l’organisation de l’aéroport de Santiago au Chili. Voilà.

Certification Lean Six Sigma, un diplome de Qualité

BERNARD MURRY : Donc à la suite de quoi on donne un certificat de compétences qui est valable en permanence. Ce n’est pas une durée de 2-3 ans. Il est valable d’une manière permanente, exactement comme votre bac. Quand vous passez le bac ou un Master 2 ou un diplôme d’ingénieur, il est valable toute votre vie même si au bout de dix ans vous avez oublié les trois quarts des choses, mais le certificat… Et c’est ce que nous a demandé la Commission nationale de certification professionnelle, que le certificat, il soit permanent et qui a dessus le logo de l’École des MINES de Paris. Donc c’est une deuxième reconnaissance de la qualité du certificat.

SIMON LECLERCQ : Donc il existe plusieurs types de certifications Green Belt ou Black Belt. Quelles sont les différences de process, en fait?

BERNARD MURRY : Alors il y a deux grandes classes de certification. Il y a les certificats qui sont attribués à des candidats qui ont déployé des démarches d’amélioration des performances, des démarches continues, des démarches pas à pas, et là on va parler de Black Belt Lean ou de Green Belt Lean avec l’adjonction d’un adjectif du type : est-ce que ça a été fait dans des services? Est-ce que les projets ont été faits dans l’industrie?

Les différents types de certifcations Lean : Yellow, Green, Black Belt LSS

BERNARD MURRY : Et puis, le deuxième type de certification sont les candidats âgés qui ont mis en place des projets, qui ont réalisé des percées par l’amélioration de processus ou de résolution de problèmes dans un mode prosé, donc suivant le DMAIC : définir, mesurer, analyser, improuver, donc améliorer, et contrôler-maîtriser. Et là, on va donner quatre certificats. Donc le plus haut, c’est le Master Green Belt. Donc ça, c’est le Master Black Belt Lean 6 Sigma. Donc je vous rappelle. Le Master Black Belt, c’est un Black Belt qui a beaucoup d’envol, qui a fait beaucoup de projets, qui a fait des formations, qui a donné des formations au moins Green Belt dans son entreprise, qui a coaché de nombreux projets et qui a un niveau de connaissance des outils très élevé.

Le deuxième, c’est le Green Belt, donc des personnes qui ont mis en place des projets en DMAIC avec un niveau de complexité élevé et en utilisant des outils sophistiqués. Dessous, on aura le Green Belt Lean 6 Sigma qui inclut le Green Belt Lean 6 Sigma services suivant le DMAIC toujours, mais des projets qu’on appelle simples qui sont moins compliqués que le Black Belt avec un outillage plus simple, mais toujours en suivant le fameux DMAIC.

Et puis le dernier que l’on a, c’est le Yellow. Alors Yellow Belt Lean 6 Sigma suivant le DMAIC, là ce n’est pas de l’amélioration de processus. Le Yellow Belt lui, c’est vraiment la résolution de problèmes. Et justement, j’ai été à l’initiative de dire : « arrêtons d’avoir 50 mille tonnes de résolution de problèmes ». Le PDCA, le 4X4, le 8D; il y a tout un tas de méthode. J’ai dit : « passons tous au DMAIC ». On a le DMAIC Yellow Belt avec des outils classiques de résolution de problèmes et ça, c’est une certification que l’on fait très souvent en intra entreprise.

Se faire certifier Green Belt Lean

SIMON LECLERCQ : Très bien, Monsieur Murry. Donc si je résume. Premièrement, il faut contacter l’Université Lean 6 Sigma. Donc je mettrai le lien sous la vidéo. Deuxièmement, il y aura nomination d’un Master Black Belt qui va pouvoir évaluer le candidat en fonction de ses besoins. Ensuite, le candidat devra constituer un dossier technique qu’il devra présenter en vidéoconférence ou éventuellement en présentiel à son évaluateur. Et enfin, il y aura une soutenance d’au moins 30 minutes pour présenter le projet. Et à l’issue de ce processus, le candidat pourra obtenir sa certification qui est valable à vie, que ce soit Green Belt ou Black Belt Lean 6 Sigma dans l’industrie ou dans les services. Et pour ceux que ça intéresse, je crois que Monsieur Murry, vous organisez une journée.

BERNARD MURRY : Oui, tout à fait. Nous organisons la 19e journée du nom de l’Université Lean 6 Sigma. Elle a lieu le jeudi 24 novembre à Paris à l’École des MINES de Paris qui est notre mentor et qui est un des membres fondateurs de notre association. Cette journée est divisée en deux. Une première partie, il va y avoir des exposés d’entreprises prestigieuses. Je parle d’Orange qui va nous présenter sa démarche d’amélioration continue et son système de certification de compétences. On aura aussi Hutchinson qui va nous parler aussi des démarches Lean qu’elle déploie et des démarches Six Sigma sur des projets totalement orientés qualité.

Les 4 étapes de la certification Lean Six Sigma

BERNARD MURRY : Il y aura aussi Valéo qui va nous parler de la conception de nouveaux équipements en nous faisant voir un système en vision 3D qui permet de visualiser les futurs postes de travail et les problématiques d’ergonomie. Puis il y aura un exposé toujours très attendu de Davy Pillet sur Le Design For Six Sigma. Et puis l’après-midi, nous allons avoir six certifications : trois certifications au projet DMAIC Green Belt et Black Belt, il y aura un projet de Hutchinson, il y aura un projet de Radiall, un projet de Thales Underwater System relatif à la qualité de sonars acoustiques. Et puis on aura trois projets Lean management dans le domaine de l’industrie et des services. Je vous conseille de vous inscrire en allant sur le site de l’Université Lean 6 Sigma. Le coût de cette journée est faible et il représente les coûts d’organisation et des frais de location de salles, de pauses et de déjeuners. Il est de 110 € par personne.

SIMON LECLERCQ : Oui. En effet, je pense que c’est un très bon investissement pour ceux qui veulent voir ce qu’est la certification et eux-mêmes devenir certifiés. Voilà. Je vous remercie, Monsieur Murry, et je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo. Ciao.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pour aller plus loin, je vous offre le 1er module de ma formation Green Belt Lean Six Sigma !

About The Author

Simon Leclercq

Black Belt Lean 6 sigma

1 Comment

  • Simon Leclercq

    Reply Reply octobre 12, 2016

    Que pensez vous de la certification ? Etes vous certifié ou voulez vous le devenir ? dites le dans les commentaires…

Leave A Response

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

* Denotes Required Field